Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 19:30

Voilà de quoi allier diverse passion pour un meilleur avenir et rendement sans pour autant polluer.

 

Le système combine élevage et culture hors-sol dans un même bassin, misant sur la complémentarité des activités. Au cours de leur développement, les deux espèces s’aident à satisfaire leurs besoins respectifs.

 
Une production d’azote naturelle

 

aquaponie.jpg

 

 

  auquaponie-2.jpg


 

 

Ce système de production mixte associant maraîchage et élevage d’animaux aquatiques, l’aquaponie trouve ses origines en Amérique centrale avec le développement des chinampas par les Aztèques.

 

 

 

Les poissons sont nourris, puis génèrent de l’ammoniaque à travers leur métabolisme et leurs excréments. Celui-ci se dissout dans l’eau et monte à la surface vers un substrat où se trouvent les plantes à cultiver. Ce substrat contient des bactéries dégradant l’ammoniaque pour former des nitrites et des nitrates, qui constituent le principal engrais pour la croissance des plantes. De leur côté, les plantes purifient l’eau en éliminant les déchets des poissons afin qu’ils puissent vivre.

 

 

Le risque de maladies diminue.

 


La partie inférieure du système accueille les poissons et nécessite un entretien réduit mais régulier : une fois par semaine, il est nécessaire de vérifier le pH et la température de l’eau. La culture hydroponique (hors-sol) offre quant à elle de nombreux avantages : l’absence de terre diminue le risque de maladies ou d’insectes nuisibles, les besoins en eau sont réduits et le système gagne en modularité.

 

aquaponie1.jpg

 

Certain l'ont déjà adopté:

 

aquaponie-3.jpg

 

Une alimentation plus saine pour les particuliers

 

  Les chercheurs désormais se consacrent à diminuer au maximum le coût de l’équipement afin de le rendre accessible au plus grand nombre. Car si l’investissement initial est supérieur à celui d’un jardin traditionnel, les coûts de maintenance sont en revanche peu importants.

 

 

 

  Plus besoin de prélèvement dans un milieu naturel pour des espèces pour se faire un plaisir, on sais ce que nous mettons nous même dans nos assiètes .

Partager cet article

Repost0

commentaires

culture indoor 17/07/2014 18:32

no comments;-)